Quel e-liquide est fait pour vous ?

e-liquide

La cigarette électronique est connue comme étant une des alternatives pour se sevrer efficacement du tabac. Fonctionnant à l’aide de plusieurs éléments, tels que la batterie, la résistance ou encore le drip tip, elle a besoin d’être rechargée en e-liquide. Seulement, comment être sûr que le e-liquide choisi convienne à son profil vapoteur ? Pour cela, plusieurs impératifs doivent être considérés, notamment sa composition.

Qu’est-ce qu’un e-liquide ?

Élire un vaporisateur électronique est une des meilleures manières de réduire voire de supprimer les effets négatifs des fumées de cigarettes traditionnelles. Le vaporisateur peut être rechargé en liquide selon les envies et le budget du vapoteur. Mais c’est quoi un e-liquide ? Quels sont les ingrédients qui la composent ? En fait, l’e-liquide est une sorte de liquide, souvent aromatisé et employé dans les e-cigarettes.

Aussi appelée liquide de vapotage ou bien liquide spéciale cigarette électronique, ce dernier est fourni avec ou sans nicotine (selon la préférence du vapoteur). Quand il est chauffé, celui-ci se change en vapeur et est, par la suite inhalé. Disponible auprès de différents e-shop tels adns-grossiste.fr et dans les bureaux de tabac, il est habituellement présenté sous forme cartouches ou encore de fioles.

De quoi est-elle composée ?

Visqueux et parfois ambré, un e-liquide détient en lui plusieurs secrets. Fort heureusement, les éléments principaux qui le composent restent accessibles à toutes catégories de vapoteurs. Généralement, ce produit essentiel au fonctionnement de la cigarette électronique renferme une base neutre. Celle-ci est le « support » principal de la nicotine et des arômes, c’est-à-dire, des additifs qui viennent s’ajouter à la composition. En somme, cette base est constituée de glycérine végétale (VG) et de propylène glycol (PG). Responsables de la sensation en gorge ou du hit, de la compacité de la vapeur, leur quantité peur varier d’un e-liquide à un autre. En effet, il faut noter, par exemple, qu’on peut trouver des e-liquides sans glycérine végétale. Compte tenu de cela, la sensation recherchée lors de la vape (le fameux hit) peut ne pas exister, même si cela produit énormément de vapeur. En outre, il existe des e-liquides ne contenant pas de propylène glycol. Ce composant est alors remplacé par un ingrédient naturel qu’est le végétol. Respectant l’environnement, ces vertus sont nombreuses, notamment le fait qu’il ne provoque pas d’irritations, il évite les allergies et surtout suscite un meilleur hit.

Les critères à prendre en compte pour choisir son e-liquide

Avant de s’arrêter sur un choix de e-liquide, il est important de considérer tous les paramètres. À l’heure actuelle, il existe d’innombrables variantes à la disposition de chaque vapoteur. Effectivement, les producteurs essaient ardemment de se dépasser et de présenter de nouvelles saveurs. Bien que leur nombre sur le marché stagne, diminue à travers les mois ainsi que les années qui viennent vu réglementations qui ne cessent d’apparaître, il reste encore suffisamment d’options actuellement. De ce fait, c’est aux clients de sélectionner les e-liquides qui vont le mieux à leur préférence. Mais comment s’y prendre dans ce cas ? Bien que peut être angoissant au début, avec les possibilités, il est tout à fait envisageable de limiter son choix et de se satisfaire de quelques e-liquides.

Parmi les critères à considérer pendant de la sélection d’un e-liquide se trouve la marque. Il est indéniable que pour ceux qui n’ont jamais essayé ce genre de produit durant leur vie, il peut être difficile d’avoir une idée des marques adaptées. Aussi, le mieux serait de se renseigner au préalable auprès des experts en ligne ou dans les bureaux de tabac et de leur demander celle qui est la plus sollicitée sur le marché.

Outre la marque, il faut également prendre en compte la saveur. L’un des avantages des e-liquides, c’est qu’on peut en trouver pour tous les goûts. Chocolat, citron, menthe, cbd, etc. bon nombre d’entre eux ont même la saveur de produits alimentaires. Cela permet de combler l’envie de sucrerie et, en quelque sorte, de prendre des kilos.

Mis à part ces conditions, il est aussi conseillé de voir considérer le prix. Lorsqu’il s’agit de vapotage, il est souvent de mauvaise augure de lésiner sur le coût. En fait, il vaut mieux avoir des produits de bonne qualité à un prix élevé plutôt qu’un produit bas de gamme. D’ailleurs, si une personne persiste à se diriger vers des articles soldés, souvent des contrefaçons, elle peut tomber sur des e-liquides qui peuvent s’avérer dangereux pour leur santé.

Qu’en est-il du taux de nicotine ?

Que serait la cigarette électronique sans l’effet relax de la nicotine ? Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait courant d’ajouter quelques gouttes de nicotine dans son e-liquide. Seulement, il est plus que recommandé de bien doser le mélange. À cet effet, il faut savoir que le taux de nicotine dépend grandement des anciennes habitudes des consommateurs ainsi que de ses besoins.

En général, la concentration de la nicotine est évaluée en milligrammes par millilitres, soit mg/ml. Elle peut alors être déterminante sur certains points. Si elle est trop faible, celui qui vape ne sera pas satisfait et ses attentes ne seront pas comblés à 100 %. Dans le cas contraire, si elle est trop haute ou en surdosage, des effets gênantes peuvent arriver tels que les maux de tête, des nausées ou des vertiges à répétition.

Pour que la dose de nicotine soit parfaite, il est nécessaire de se référer à son profil vapoteur. Selon les études menées par d’éminents chercheurs, une proportion comprise entre 16 et 18 mg/ml concorde à la catégorie des « gros fumeurs ». Consommant 20 cigarettes voire plus par jour, ils cherchent un hit fort. Par ailleurs, si le dosage est déterminé à environ 11 et 12 mg/ml, cela convient à la catégorie des « fumeurs moyens ». Fumant dans les 10 à 20 tiges de cigarettes en une journée, ils peuvent, plus ou moins, limiter leur consommation. Et pour finir, pour ceux qui prennent une dose n’excédant pas 3 mg/ml, ils sont considérés comme étant des fumeurs « occasionnels ». N’allant pas au bout de 5 cigarettes par jour, ce sont des novices dans la vape souhaitant un faible apport de nicotine.

Que dire sur les saveurs ?

De nombreux individus démarrant dans la vape auront du mal à découvrir du premier coup le liquide de vapotage qui leur convient. Ainsi, il est capital de laisser ses papilles prendre ses marques. Toutefois, la sélection de la saveur de son e-liquide est une affaire personnelle. Habituellement, il est possible de dénicher, dans les shops en ligne, moult saveurs. Se déclinant en 4 types d’arômes : gourmands, fruités, classiques et mentholés, les vapoteurs sont en proie à un choix difficile.

Ceci dit, ceux qui désirent débuter dans la vape avec une saveur proche de la cigarette classique, le e-liquide tabac, le e-liquide de type classic blond neutre ou classic brun peuvent parfaitement faire l’affaire. Par la suite, ces derniers peuvent changer cette tendance en se dirigeant vers les e-liquide plus fruités, plus douces comme le lemon, les fraises ou encore les mangues. Bref, ils peuvent choisir selon la saison.